• No products in the cart.
Proceed to Checkout

Comment conserver sa ligne pendant les fêtes

Comment conserver sa ligne pendant les fêtes

Comment ne pas mettre en péril tous les efforts des mois passés ? Choisissez les bon aliments et faîtes un peu attention.

Mes conseils :

L’apéritif :

Il est souvent composé de toasts, de chips, de biscuits salés, de petits fours en pâte feuilletée, le tout accompagné d’alcool, de vin ou de cocktails sucrés.
Préférez les alcools à moins de 14 °, tels que le vin blanc (avec un peu de crème de cassis si vous aimez), le champagne brut, ou pourquoi pas un verre d’un bon vin rouge.
Vous pouvez également profiter de votre apéritif avec un jus de fruit glacé, ou un bon jus de tomate épicé (selon les goûts)
Ne buvez pas le ventre vide, un morceau de pain avant fera très bien l’affaire.
Pour accompagner vos cocktails, pensez aux crudités : carotte, chou fleur, tomate cerise, poivron, branche de céleri, courgette, avec sauce version légère : fromage blanc ou yaourt, dés de concombre et fines herbes fraîches, sel, poivre, et selon son goût, ajoutez du curry par exemple. Vous pouvez également présenter une mayonnaise allégée en y ajoutant un peu de ketchup, elle accompagnera très bien les tomates et les poivrons.
Les toasts garnis de caviar ou d’œufs de lump, ne sont pas gras, mais juste un peu salés, cela vous fera boire (un peu plus d’eau, cela va de soi !)

L’entrée :

Les mets classiques peuvent tout à fait être compatibles avec le maintien de votre ligne.
Langouste, crabe, crevettes, homard… sont très pauvres en graisses et apportent des protéines. Penser toujours à des sauces légères en accompagnement, tels que du fromage blanc agrémenté d’épices et d’herbes fraîches, avec un filet de citron.
Et bien sûr, ne passez pas à côté des huîtres, elles sont pauvres en graisses et riches en vitamines et en sels minéraux, et si vous y ajoutez un jus de citron pressé, vous aurez un apport de vitamine C en plus, non négligeable et qui va vous permettre de tenir jusqu’au bout de la nuit.
Le saumon fumé est un poisson riche en acides gras insaturés de type oméga 3. Les acides gras omégas 3 sont nécessaires au développement et au bon fonctionnement du système nerveux et sont protecteurs du system cardio-vasculaire. Il est donc conseillé, mais en quantité limitée.
Le foie gras, de même, apporte beaucoup d’acides gras insaturés, mais une quantité de 40 gr à 50 gr par personne suffira largement.

Le plat principal :

Quoi de plus classique que la dinde aux marrons de Noël qui a toute sa place dans un repas « léger ». La volaille est une viande maigre. Si vous décidez de la farcir, préférez un mélange de haché de veau et de bœuf, accompagné modérément de marrons cuits qui réveilleront vos papilles. (les marrons ont une valeur énergétique de 133 kcal / 100gr, la pomme de terre de 90 kcal / 100 gr.) Il ne faut jamais oublier les féculents car les glucides lents sont indispensables à notre métabolisme et constituent, avec les lipides, une source majoritaire d’énergie. Ils sont le carburant de l’organisme.)
Le gibier est une viande très maigre, riche en protéines et très digeste. Si vous n’abusez pas de la sauce et si vous accompagnez la viande de pâtes nature, de chou rouge et pourquoi pas d’une demi poire cuite ou demi pomme garnie d’airelles. Là vous aurez un plat équilibré et léger.
La fondue traditionnelle se fait dans un bain d’huile. On y fait cuire toutes sortes de viandes et on accompagne souvent cela de sauces à base de mayonnaise (tartare, cocktail, béarnaise, andalouse…). Légumes et féculents font souvent défaut.
Pour en faire un plat plus léger, je vous invite à consulter la recette de la fondue au vin blanc ou au vin rouge et les recettes de sauces allégées.
Faites attention aux quantités de viande ingérées et pensez à les accompagner de pommes de terre nature (conserver la peau), de riz (thaï, basmati, ou 3 riz), et n’oubliez pas les légumes, qui donneront de la couleur à vos plats : haricots verts, panais, endives, poireaux, salsifis, courges à index glycémique bas, donc à privilégier).

Les boissons à table :

Le vin est souvent présent à table lors des repas de fêtes. Limitez vous à un ou deux verres de bon vin et ne faites pas de mélanges.
Entre deux gorgées, buvez de l’eau plate ou légèrement pétillante. Cela ne peut vous faire que du bien.

Et là, le péché mignon de certains d’entre vous, le dessert :

La traditionnelle bûche, que ce soit à Noël ou le Jour de l’an, on ne passe pas à travers, vous le savez. Les bûches à la crème au beurre, et qui quelques fois contiennent de l’alcool, sont de vrais bombes « caloriques », alors optez pour les bûches à base de mousses de fruits, ce qui est beaucoup plus digeste et moins gras, vous apprécierez tout autant !!!
Conseil, quelques soit le dessert choisi, évitez les sabayons, les chantilly, les crèmes au beurre !!!
Le café, de préférence sans sucre, mais pour ceux qui le désirent, une sucrette d’édulcorant, avec un nuage de lait, demi écrémé de préférence.
Les pralines sont de la partie, ne vous privez pas, mais pas plus de 2 pièces.

Le plus :

Préparez vous quelques jours avant les fêtes : Mangez léger, buvez beaucoup d’eau, consommez des viandes grillées, des légumes ou des potages qui sont des sources de fibres et de vitamines.
Évitez les plats en sauces, mangez des féculents à chaque repas, pour être rassasié et éviter les grignotages.
Faites de longues promenades, et buvez des infusions sans sucres pour permettre l’élimination des toxines.

Scroll to top